Trouver sa place, 3 croyances à éliminer

Faites-vous parti de ces personnes qui ne se sentent pas à leur place dans leur job ? 

Avez-vous le sentiment d’aller tout droit dans le mur ? 

Avez-vous de plus en plus besoin de donner du sens à ce que vous faites ? 
Vous sentez que votre équilibre est fragile, que vous êtes sur le point de péter les plombs ? 

Alors vous tentez de vous résonner : vous en demandez trop à la vie, ce sont des caprices d’enfant gâté, les autres ne se posent pas ce genre de questions ! 

Sauf que vous ne pouvez pas faire disparaître le mal être d’un coup de baguette magique, et vous disant simplement que ça ira mieux demain. Ne serait-ce pas la politique de l’autruche ?

Le mal-être va continuer à grandir, et pour se faire entendre va utiliser différents supports de communication : D’abord vos pensées (mal de tête, insomnies, difficultés de concentration), puis vos émotions (colères, fatigue, irritabilité, sensibilité), et si cela ne suffit pas, votre corps (mal de dos, maladies chroniques, )

————————————————————————————
Il n’aura qu’un objectif : Se faire entendre pour que vous réagissiez ! 
————————————————————————————-

Le problème c’est que certaines croyances vous empêchent de réagir : 

➡️ La première croyance à vous enlever de la tête, c’est que ce sont des réflexions de second ordre de la personne un peu trop rêveuse que vous êtes. 

Si vous saviez le nombre de personnes avec lesquelles je discute tous les jours, et qui ont les mêmes préoccupations que vous, vous vous sentiriez moins seul !! 

Est-ce un mal de société ? Peut-être … 

Est-ce le signe que nous nous réveillons de notre torpeur, que nous sommes en quête de plus d’équilibre et de bonheur dans la vie ? Sans doute … 

Est-ce que tout cela est une fatalité ? Certainement PAS !!

Nous avons besoin de donner du sens à nos actions, de donner de la valeur à ce que nous faisons et à ce que nous sommes. Nous avons besoin de pouvoir profiter des petits moments de bonheur que nous offre la vie, sans penser sans cesse à nos problèmes… Nous avons besoin de rire, de contempler, de jouir de la vie ! 

N’hésitez pas à être précurseur en la matière, les autres ont simplement besoin d’un phare qui oriente sa lumière pour leur donner la direction ! 

➡️ La seconde croyance à vous enlever de la tête : Ce n’est pas parce que vous avez un super job dans une super boite que vous êtes épargnés par ces questionnements. (C’est précisément avec des personnes telles que vous que je travaille au quotidien, et j’en ai près d’une 10ène qui me contactent toutes les semaines … ).

La vie est faite de cycles, d’étapes et de transitions.

————————————————————————————–
Dites vous bien que tout change, et cela aussi changera !! 
————————————————————————————–

Absolument tout change, tout évolue sans cesse… Et c’est une excellente nouvelle. 

Vous avez travaillé dur pour en arriver là, et c’est difficile de tout remettre en question ? 

Il ne s’agit pas là de tout remettre en question, simplement d’accepter que vous en êtes arrivé là aujourd’hui pour une bonne raison, et de décider de l’avenir en pleine conscience, sans subir. 

Vous pouvez décider du changement que vous voulez donner à votre vie, à votre Job, à vos relations, à vos réactions… Vous êtes le seul capitaine de votre bateau, vous tenez la barre ! 

Et si vous décidiez maintenant de prendre les décisions qui sont bonnes pour vous et gardant en tête un principe de base : 

Si c’est bon pour vous, c’est bon pour les autres !! 

➡️ J’en viens donc à la 3ème croyance à enlever de votre tête : remettre en cause le statu quo se fera forcément au détriment des autres et de votre sécurité. 

Combien se privent de passer à l’action simplement par peur de briser un « équilibre » fragile. Remettre en cause le statu quo n’est jamais facile, et n’est jamais sans conséquence. Il est très important de vous demander quel est le prix que vous êtes prêt à payer pour cela. 

Mais votre sécurité pour l’avenir n’est qu’apparente, je vous rappelle que tout change ! 

Il n’est pas dit non plus que vos réflexions vous emmèneront à un changement de vie complet bien sûr, mais si tel était le cas, n’oublions pas que dans la grande majorité des cas, notre environnement proche est plutôt bienveillant avec nous-même🙂

Nos proches nous aiment et veulent notre bonheur. Les peurs sont généralement infondées ou grandement surestimées. Pensez aux bénéfices que pourraient ressentir vos proches de vous savoir heureux. Quel regard aurait votre conjoint sur vous ? Quel regard auraient vos enfants sur vous ? Quel modèle seriez-vous pour eux ? 

Et cela, n’est-ce pas également ce qui compte pour vous sentir à votre place. 

➡️ Alors je conclurai sur cette question : « De quoi avez-vous besoin pour être heureux ? » 🎯

« Parce que chacun est maître de son destin »,

Noémie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s