Ce que la « crise corona » peut nous apprendre sur nous-même

Avec la crise sanitaire actuelle, nos habitudes professionnelles sont perturbées. Que ce soit par l’arrêt complet de notre activité, par le télétravail soudain ou par le travail forcé malgré le danger…

A part ceux qui travaillaient déjà à la maison, les autres sont inévitablement impactés.

Je comprends que cela puisse être déroutant et déstabilisant, mais une fois la phase de sidération passée, que peut-il bien se cacher derrière ?

Ce qu’il faut savoir déjà c’est que toutes les périodes de transition sont challengeantes, y compris les transitions choisies. C’est donc normal de ressentir une certaine fébrilité 🙂

Une fois compris cela, vous avez 2 options possibles :

  • Soit vous vous arrêtez là, vous vous dites que c’est un mauvais coup du sort, que la vie est vraiment trop injuste et vous repartirez de plus belle lorsque tout cela sera terminé.
  • Soit vous vous dites que les périodes de transition ne sont jamais là par hasard, et que puisque nous la traversons tous, c’est que nous avons tous quelque chose à en apprendre, y compris moi, y compris vous !

Si nous analysons ce que nous traversons aujourd’hui, je dirais que cela nous permet de mieux nous comprendre sur plusieurs aspects :

Concernant notre structure familiale

Vous voilà confiné chez vous, sans possibilité de contact extérieur :

  • A quoi ressemble votre cellule familiale ?
  • Etes-vous seul ? En famille ?
  • Comment s’entend votre famille dans ces conditions ?
  • Avez-vous l’impression de la découvrir ?
  • Vous sentez-vous en paix d’être avec vos proches ou submergé ?

Les réponses à ces questions ont tellement à vous apprendre sur vous, sur vos aspirations profondes.

Lorsque nous nous questionnons sur nos valeurs, ce que nous faisons systématiquement en coaching, la valeur « famille » ressort très souvent en tête de liste… Nous avons en général tendance à avoir des besoins profonds et sincères sur ce point, et nous avons parfois perdu cela dans nos actions, pris dans un système infernal…

Un grain de sable s’est inséré dans ce fameux système ; quel constat pour vous ?

concernant notre mode de vie

Sans trop savoir comment, nous nous laissons prendre dans un rythme métro-boulot-dodo assez vite dans notre carrière : une fois pris dedans, on en vient à se dire qu’il n’est pas vraiment possible d’en sortir, que c’est pour le confort de sa famille, pour pouvoir s’offrir cette belle maison et ces supers vacances, et que le jeu en vaut la chandelle…

Ça c’est parce que nous avons du mal à nous projeter dans un système qui nous permettrait les mêmes choses, sans avoir à subir le métro-boulot-dodo !

Vous êtes en train d’expérimenter un autre système !!!

Là aussi, il peut être intéressant de vous poser un moment pour répondre à quelques questions :

  • Vos collègues de travail vous manquent-ils profondément ?
  • Le rythme métro-boulot-dodo vous manque-t-il ?
  • Comment vivez-vous cette liberté d’action dans la journée ?
  • Arrivez-vous à être efficace sans réunions de service tous les matins ?
  • Quel est votre niveau d’inspiration, de productivité ?
  • Etes-vous en train d’expérimenter un mode de vie inédit, qui vous faisait rêver jusque-là ?

Là encore, les réponses à ces questions ont tellement à vous apprendre sur vous, sur vos aspirations profondes.

concernant votre capacité d’adaptation

De manière générale, ce qui freine les personnes dans leur désir de changement est principalement le doute et la peur : La peur de l’insécurité, la peur de l’inconnu, la peur de l’échec. La peur s’installe lorsque nous n’arrivons pas à nous projeter dans quelque chose qui nous fait vraiment envie, parce que ne l’avons pas ou peu expérimenté…

En bref, nous doutons de notre capacité d’adaptation et notre cerveau, pour nous éviter de la souffrance, préfère nous trouver 1000 excuses pour ne pas faire, plutôt que de prendre le risque de faire quelque chose que nous ne connaissons pas…

C’est parce que notre cerveau n’a pas assez expérimenté notre capacité d’adaptation ! Nous sommes justement, de manière contrainte et forcée, en train de l’expérimenter !!

En étant totalement honnête avec vous-même, voyez comme vous arrivez à vous adapter à l’inédit, à la contrainte, à l’imprévu et au changement de rythme… Ne sous-estimons pas notre capacité d’adaptation !

concernant votre désir de contribution

La situation actuelle fait que nous devons privilégier l’intérêt collectif par rapport à notre liberté personnelle. Nous avons un rôle direct de contribution, puisque chaque sortie fait prendre le risque de renforcer l’épidémie.

Dans ce contexte, comment vous sentez vous moralement ? Est-ce ok pour vous de contribuer à quelque chose de plus grand que nous ? Est-ce que vous estimez cela normal où est-ce que cette contrainte personnelle est trop grande pour être compensée par l’intérêt collectif ?

Si vous trouvez cela totalement normal et que vous êtes prêt à contribuer naturellement, c’est que vous avez en vous cette conscience que tout le monde peut contribuer !

Alors dans votre quotidien, quand il n’y a pas de possibilité de contribution à travers le coronavirus, comment contribuez-vous ? Quels sont les talents que vous apportez au monde ? Est-ce que cela vous fait totalement vibrer ?

Le sentiment de contribution est très puissant. Le monde en a besoin en temps de crise, et il en a également besoin dans un quotidien plus classique.

Finalement, au-delà des défis sanitaires et écologiques que cette crise représente, les effets en chaîne qu’elle a provoqués sont extraordinaires… Vous avez aujourd’hui une formidable occasion d’appuyer sur « pause » un moment en vous regardant droit dans les yeux.  Dans notre société actuelle, c’est inespéré 😉

Maintenant tout l’enjeu est de savoir ce que vous allez décider de faire de ces apprentissages…

A nouveau, 2 choix possibles :

  • Vous avez profité de cette parenthèse, comme une petite bouffée d’oxygène, mais vous allez repartir dans la même frénésie d’une vie non épanouissante dès que cela sera possible.
  • Vous avez profité de cette parenthèse, comme le début du reste de votre vie. Vous prenez conscience que vous voulez autre chose, que vous avez plus à offrir, que vous voulez transformer votre mode de vie…

Peut-être que vous ne savez pas comment faire, que vous avez fait le point sur ce que vous ne voulez plus, mais que vous avez du mal à vraiment savoir ce que vous voulez vraiment. Peut-être que vos doutes et vos peurs vous empêchent de passer à l’action ?

Ne laissez pas ces doutes et ces peurs vous empêcher de passer à l’action ! Un coach peut vous aider dans cette période de transition pour réussir à franchir ce cap ! Vous en sortirez grandit, assurément !!

Prenez soin de vous, prenez soin de vos proches, prenez soin de nous tous !

Je vous envoie toute mon affection et mon énergie positive !!

« Parce qu’ensemble, nous pouvons rendre le monde meilleur »

Avec Respect,

Noémie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s