Peut-on vraiment gérer son temps quand on est entrepreneur ?

Peut-on vraiment gérer son temps quand on est entrepreneur ? Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien. Très heureuse de vous retrouver pour ce nouvel épisode où je vais répondre à cette question, peut-on vraiment gérer son temps quand on est entrepreneur ? L’image populaire de l’entrepreneur, c’est vrai que c’est un peu celui qui ne sort jamais la tête du guidon, qui travaille à 24h/24, qui doit toujours être à fond pour développer son entreprise. 

Donc, est ce que c’est incontournable quand on est entrepreneur de tomber dans cette voie-là et de du coup travailler sans arrêt pour développer son entreprise ? 

Franchement, on peut très vite devenir un bourreau de travail et se dire qu’il faut faire ça pour développer son entreprise. 

Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas travailler et il faut travailler très dur pour développer une activité entrepreneuriale mais ça ne veut pas dire pour autant qu’on est obligé d’y consacrer toute sa vie.

Pour pouvoir vraiment gérer son temps quand on est entrepreneur, il y a plusieurs choses à bien maîtrise pour ne pas tomber dans ces travers.

La première chose, c’est de bien connaître ses priorités dans la vie. 

La vitesse à laquelle va se développer notre business va vraiment dépendre de la manière dont on voit les choses. Est-ce que ma priorité aujourd’hui, c’est de développer mon business le plus vite et le plus fort possible pour avoir une croissance rapide et exponentielle de mon chiffre d’affaires ? Est ce que ma priorité c’est de développer mon business mais en même temps d’avoir du temps pour mes enfants et donc de rester disponible dans ma vie perso ? Est ce que je suis prête à revoir mon rythme de vie ou pas ? Est ce que j’ai envie de prendre plus de temps personnel pour me développer dans une association, pour voyager ?

Parce que vos résultats dépendront de vos priorités, conscientes ou non, donc c’est important de bien les connaître.

En général, l’entrepreneur qui va frôler le burn-out, c’est  celui qui s’est lancé corps et âme dans son activité alors que ses priorités de vie était ailleurs et qu’il voulait avoir du temps pour voyager pour des associations ou pour ses proches. 

L’entrepreneur qui se met corps et âme dans son activité, mais pour qui c’est complètement OK et qui a envie de travailler comme ça n’aura pas de problème à tenir dans ces conditions.

Tout dépend de vos priorités et si vous ne souhaitez pas y consacrer tout votre temps, vous allez pouvoir construire un business model qui vous le permettra. 

Il faut poser les choses clairement sur le temps que vous avez vraiment envie d’allouer à votre activité. Qu’est ce que çela va impliquer en termes de chiffre d’affaires, en termes de nombre de clients, de prix ? Tout ça va rentrer en considération aussi par rapport au temps que vous allez pouvoir consacrer à votre activité d’indépendant.

La 2e chose à bien comprendre pour ne pas tomber dans ce travers là de travailler tout le temps, c’est de bien vous dire que on ne devient pas les esclaves de ses clients. 

Oui, vous pouvez être indisponible un après-midi pour avancer sur votre travail. Oui, vous pouvez organiser votre agenda et ne pas être disponible pour vos rendez-vous. Vous pouvez décider d’organiser votre temps à votre convenance et vous n’êtes pas obligé de dire sans arrêt oui à vos clients.

Il faut du service rendu, chouchouter nos clients, mais ce n’est pas à eux de décider de votre agenda.

Le 3e point à prendre en considération, c’est de ne pas se fixer plus de contraintes que nécessaire. 

Dans un souci de perfectionnisme, on se met souvent des obligations qui n’ont pas lieu d’être. 

Un exemple très concret : On va se dire qu’il ne faut jamais répéter la même chose à un client, car si mon client s’en rend compte, il va se dire que c’est pas très professionnel.

Alors que en réalité, la répétition est la mère de l’apprentissage et c’est bon pour notre client qui ré-entendre plusieurs fois la même chose.

Un autre exemple : Je dois répondre à mon client dans un délai de 24h. 

Sauf que notre client n’a pas exprimé ce besoin et qu’un délai de 48h lui convient très bien.

Ces contraintes de travail supplémentaire n’apporte pas forcément de la valeur supplémentaire à nos clients.

Voilà 3 points que je voulais aborder avec vous qui viennent vraiment de manière très factuelle et très concrète vous faire toucher du doigt comment rester maitre de son temps.

Bien sûr, encore une fois, je ne dis pas qu’il ne faut pas investir pleinement dans le développement de son entreprise et bien entendu, développer son entreprise demande du temps, de l’engagement, de l’implication et du professionnalisme. 

Nous ne sommes pas obligés pour ça de remettre en question le reste de notre vie.

Tout est cyclique : Parfois, nous allons devoir investir un petit peu plus, puis parfois un petit peu moins.  Bien sûr, le résultat sera direct dans notre entreprise.

Quand je dois m’investir un petit peu plus dans mon entreprise, je préviens mes proches. Tout cela est modulable.

Si nous y consacrons trop d’énergie sur une période trop longue, alors que nous ne sommes pas alignés avec ça, nous aurons du mal à tenir sur la durée.

Bien sûr, je reste disponible pour en discuter. Vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux, que ce soit Instagram, Facebook ou même LinkedIn, vous pouvez également m’écrire à noemie@aupaysdespossibles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :